La signification de "Sugi" dans Yakisugi / Shou Sugi Ban

Picture of Martin Gottschlich

Martin Gottschlich

Des planches de bardage joliment carbonisées, fabriquées selon une tradition ancienne - de quoi sont-elles faites et que signifient les termes qui les décrivent ?

Vous le savez peut-être déjà, mais nous sommes Nakamoto Forestry, le premier producteur de Yakisugi ou Shou Sugi Ban, l’un des matériaux de construction les plus durables et les plus beaux au monde.

Mais qu’en est-il de « sugi », qui apparaît au milieu des deux termes ? Il s’agit d’une espèce d’arbre, le cèdre japonais.

Le "sugi" dans "Yakisugi" et "Shou Sugi Ban" est une espèce d'arbre.

Cryptomeria japonica, aussi communément appelé cèdre du Japon ou cyprès du Japon, est en fait un genre monotypique de la famille des cyprès. Originaire du Japon, où il couvre une grande partie du pays montagneux, il est principalement géré et exploité pour son bois. L’ensemble du pays a été replanté après la guerre et l’industrie japonaise du bois est plus importante que ne le pensent la plupart des Occidentaux. Il existe encore quelques vieux peuplements dont les arbres ont plus de 2 000 ans, le plus célèbre étant Yaku-shima, une île située à l’extrémité sud de Kyushu.

Piles of wood
Des piles de planches de Sugi sur le site de Nakamoto

Qu'est-ce qui rend le cyprès durable ?

Les arbres Sugi poussent droit et rapidement, jusqu’à environ 60 mètres de haut à l’âge adulte. Le bois est parfumé, naturellement résistant à la pourriture et aux insectes, il ne moisit pas facilement et ne se colore pas en bleu (c’est pourquoi de nombreuses essences comme le pin sont généralement peintes et non huilées si elles sont utilisées pour le bardage), en raison d’une teneur très élevée en tanin. L’écorce est souple et fibreuse, et les feuilles minuscules, en forme d’aiguilles, poussent radialement à partir de chaque rameau.

Les anneaux de croissance estivaux, plus durs (« bois tardif »), sont plus épais que ceux du cèdre, du mélèze ou de nombreuses autres essences, ce qui est essentiel pour notre processus de traitement thermique. Avec beaucoup d’autres arbres, la suie s’érode presque immédiatement car elle est très tendre, alors que le cèdre produit une couche de suie plus substantielle qui dure des décennies sans entretien. Le sugi a une dureté Janka allant de 320 à 350 et est utilisé pour tous les types d’applications de construction, qu’il s’agisse de charpentes, de planchers, de revêtements muraux, de tabliers de toits ou de bardeaux.

Gestion responsable des forêts

La plupart des produits du bois que nous fabriquons proviennent de Sugi cultivés dans des forêts que la famille Nakamoto gère depuis au moins 1949. Ces forêts doivent être élaguées et éclaircies, en prenant soin d’éliminer les mauvaises herbes et le lierre des jeunes arbres qui pourraient en souffrir. La neige est également déblayée pour favoriser la croissance et la santé des arbres. Aujourd’hui, nous possédons et gérons avec soin 2 000 hectares de bois dans les régions d’Hiroshima et de Tokushima. Nous nous concentrons désormais sur la croissance à maturité et sur les grumes de plus grand diamètre. Si nous continuons à gérer nos forêts de manière responsable, nous pourrons atteindre un âge d’abattage de 100 ans, ce qui améliorera la qualité de nos produits tout en protégeant nos précieuses ressources naturelles. C’est pourquoi les certifications SGEC / PEFC pour nos forêts viennent d’être renouvelées fin 2019. Elles sont la preuve de nos efforts en matière de gestion durable des forêts.

Principes de Nakamoto pour la gestion durable des forêts

Intéressé(e) ? Appelez-nous :

+33 6 6494 6459

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *